La situation des étudiants en médecine « allégés » enfin régularisée

Depuis le 1er septembre, les étudiants de première année ayant réussi leur convention d’allègement avaient reçu l’autorisation provisoire de poursuivre leur cursus avant de présenter l’examen d’entrée. Leur situation a enfin été régularisée ce 30 novembre par un arrêt de la Cour Constitutionnelle.

C’est avec satisfaction que le Comité Inter-Universitaire des Etudiants en Médecine (CIUM) a accueilli l’arrêt rendu aujourd’hui par la Cour Constitutionnelle. Celui-ci concerne les étudiants soumis à une convention d’allègement, c’est-à-dire les étudiants dont les 60 crédits du Bloc 1 ont été étalés sur 2 années académiques.
En septembre, ceux-ci avaient obtenu une dérogation provisoire qui leur permettait de continuer normalement leur cursus pour terminer l’acquisition des 60 crédits du programme d’études de premier cycle, avant de réussir l’examen d’entrée. Pour pouvoir bénéficier cette dérogation, les étudiants devaient s’être inscrits en 1ère année de médecine et dentisterie avant l’instauration du décret sur l’examen d’entrée (mars 2017) et avoir réussi les cours prévus par leur convention d’allègement.
Le CIUM se réjouit pour ces étudiants et espère voir très bientôt ce même scénario se concrétiser pour les reçus-collés, toujours en attente de régularisation.